18 mai 2000

RETOUR EN METROPOLE

Bonjour tout le monde! Il est 16H20 (heure locale Paris -6H), nous voilà au terme de notre séjour et c'est donc avec un peu de nostalgie que j'écris ces quelques lignes. La nuit a été très bonne il faut dire que hier soir il n'y a pas eu besoin de me bercer, entre la baignade et le soleil et le punch, j'étais HS. Le début de cette journée a été un peu speed, hier soir Olivier en sortant ses lunettes de sa poche a légèrement faussé la branche, nous avons donc décidé d'aller ce matin à Pointe à Pitre pour les faire réparer. Petit-déj, connecxion internet pour transmettre les photos d'hier ainsi que la page du jour, la douche et puis au retour de la douche Olivier se pose sur ses lunettes, là il y a de gros dégats. Donc direction PàP au plus vite, On laisse la voiture au carrefour de la Marina et nous prenons le premier bus pour PàP. Nous trouvons sans problème Mr KRYS qui très gentiment et en nous indiquant que le dieu "lunettes" est de notre côté, les remet en états. Nous partons prendre un verre à proximité du marché devant le départ des bus, là je me laisse tenté par une glace et un verre de jus de fruit bien frais. Ensuite retour par bus à la Marina où nous déjeunons vers 13H30. Olivier fait toujours dans le chaud (Sauté de boeuf pomme vapeur) et moi dans le froid avec une assiette de salade jambon tomate gruyere, je suis le seul à prendre un dessert, une glace, oui je sais cela fait deux depuis ce matin, mais à gros chien, gros chien et demi! Passage à la sation service car demain il faudra rendre la voiture avec le plein de carburant. Petit tour à CORA il faut comme d'hab du pain du coca pour le whisky, qq bières pour Olivier. En fin d'AM j'ai commencé un peu à ranger le linge sale et ça c'est facile car il n'y a pas besoin de le plier! Après ces quelques lignes ce sera piscine, douche, bar, appéro manger et dodo (cool comme programme) et puis demain fin du rangement paiement de la facture!!! et à midi nous déjeunerons au resto l'Astrolabe, avant de prendre le chemin de l'aéroport où après avoir restitué le véhicule, nous ferons les formalités d'embarquement. Embarquement qui aura lieu vers 16H15 pour un décollage prévu à 17H05 (locale) et une arrivée à Paris Orly à 07H00 (heure de Paris). Ensuite ce sera le bus jusqu'à Montparnasse où en fonction de l'heure nous agirons en conséquence pour voir si nous avons ou non le temps de déjeuner avant le départ du TGV à 12H00, il nous faudra changer à Nantes et nous sommes prévus à 15H15 à La Roche sur Yon où Christelle aura la gentillesse de venir nous chercher pour nous déposer ensuite à la maison où je l'espère nous trouverons vos nombreux chèques (Au fait j'ai oublié de préciser Laura pas de chèque BISOUS!)
Voilà, dans les jours qui suivront je mettrai encore quelques commentaires puis à la reception des photos papiers je les passerai au sacnner pour les mettres sur le site.
Merci d'avoir suivi nos aventures ordinaires de deux vendéens ordinaires dans un monde ordinaire, oui bon on a compris, bonne nuit...

17 mai 2000

LES SAINTES

Il est 6h00 du mat je tombe du lit, passe sous la douche, Olivier prépare le café (c'est toujours lui!), on arrive a être prêt dans les temps et à 6H45 nous voilà sur la route de la Marina, la circulation est plus qu'intense on pourrait même dire qu'on frise le bouchon. Arrivée à la Marina, on prend le café devant le TI SAINTOIS voilier qui doit nous conduire aux Saintes, si Dieu le Veut comme dirait Eric.Comme demain c'est sa fête nous lui souhaitons une bonne fête. On finit de régler le montant du voyage, le prix étant de 420FRs pour une journée avec AR aux Saintes visite de l'ile puis direction un mouillage d'où nous pourrons nous baigner et pour certains faire de la plongée, masque et tuba étant prétés. 7H40 nous voilà partis sur la mer jolie, à peine sortie des passes quelques passagers donnent des signes de mal de mer. En ce qui nous concerne tout va bien et de plus vers 9H00 Jérome le stewartdu bord nous prépare des casse-croutes. Boisson eau coca orangina sont à disposition. Nous arrivons aux mouillage de Terre de Haut et nous bébarquons par zodiac. Le village est super beau en plus toutes les habitations sont propres et bien entretenues, comme la voirie d'ailleurs. Après une petite ballade nous faisons une pose pipi-boisson ou l'inverse comme vous souhaitez. A 12H30 tapante nous rentrons dans le restaurant où nous devons rejoindre le groupe pour le déjeuner. Au menu, viande poulet ou poisson poisson (je sais plus le nom!) le repas et très bon prix ttc avec punch et café entrée dessert 80frs sur une île du bout du monde (c'est beau il faudra que je le replace!) c'est quand même pas trop cher. La montre tourne on regagne le bord toujours en zodiac pour ensuite rejoindre avecle voilier le mouillage de l'anse du Pain de Sucre, la vision est super, je crois qu'ici je pourrai faire... rien! Olivier qui commence à rougir avec les coups de soleil, se jette à l'eau avec masque et tuba et moi je rentre prudemment dans l'eau (c'est l'âge!) au début un peu fraiche ensuite cela va. Mais la journée passe tellement vite que vers 16H00 on appareille pour la Marina que nous atteindrons vers 18H30. Pendant le trajet retour nous avons du punch à volontée, dommage qu'il faille reprendre le volant au retour!!!! Voilà je vous en dirait plus sur les autres passagers dans un prochain compte rendu. Je suis HS et le lit me tend les bras Bonne nuit.
















16 mai 2000

En ballade !

Nous voilà de retour, ce matin encore un peu de pluie mais rien de catastrophique donc au robinet il y a de l'eau, quelle chance! Programme départ fin de matinée pour St François à l'Est de Pointe à Pitre, la route est bonne et beaucoup moins de circulation que le lundi 8. Nous arrivons à la Marina de St François c'est super jolie et en y faisant le tour à pieds nous découvrons la côte qui rejoind la pointe des Chateaux. Il fait chaud et on trouve un joli café dont le nom est... je ne m'en souviens plus!! mais dont la devise est les pieds dans le sable. Nous attaquons les Corsaires (Pour ceux qui suivent pas c'est de la bière, comme la Hinano à Papeete). Nous repartons et effectuons le tour complet de la Marina, il y a pleins de belles choses à voir, mais la ville semble endormie comme La Baule au moins d'Octobre, ici aussi c'est la basse saison. On va fracturer un distributeur et armé de nos billets de banque (j'en vois qui salive en métropole), nous partons déjeuner dans un truc qu'Olivier a repéré, je ne ferai pas de commentaire sur le lieu le repas la proprete le service et les toilettes qui n'existaient pas. En tout cas c'est aussi cher quà la Marina et en plus il n'y a même pas de glace!!!! Retour vers le village VIVA en faisant un détour par CORA, whisky et cigarettes étant au niveau le plus bas dans l'appart. A partir de maintenant c'est comme d'hab, sieste piscine bar appéro bouf dodo et demain levé de bonne heure car rdv pour embarquement à bord du voilier à 07H15.
Comme je le disais hier on vit bien mais les finances sont durs durs. Histoire de vous faire partager les dépenses voilà en gros notre budget pour deux personnes:
Aller/Retour par le train entre La Mothe Achard et Paris 1000Frs
1 nuit à Ibis Orly + dîner 700Frs
Aller/Retour avion Paris/Pointe à Pitre (2750x2) 5500Frs
Location voiture Budget Antilles (Résa +45 jours avant départ) 2050Frs pour 12 jours
Location studio 2 personnes 320Frs/jour soit pour 12 jours 3840Frs
Dépenses prévisionnelles sur place 300Frs/jours mais on est plus proche de 400Frs
Quelques rares photos du jour



15 mai 2000

ANNIVERSAIRE

C'est une très belle journée et en plus vous savez quoi? et bien l'anniversaire d'Olivier, 35 ans sous le soleil de la Guadeloupe c'est un beau cadeau!!! Profittant du calme nous nous levons vers 9h00 et ho! surprise il a plu il y a peu de temps. Nous prenons comme tous les matins notre petit dej sur le blacon, pui direction l'évier pour faire la vaisselle de la veille au soir. Vous allez me dire on sent fou et bien non car pas de chance j'ouvre le robinet (oui c'est moi qui fait la vaisselle!) et pas d'eau mais pas une goutte, je dis à Olivier ici quand il pleut dehors, ils coupent l'eau pour faire des économies, problème c'est qu'il a arrété de pleuvoir et on n'a pas pris la douche. On va attendre un peu pour voir si elle va revenir.... .... toujours rien au robinet, on s'habille et on va faire les courses, elle sera bien là pour midi (l'eau!). Retour des courses rien, bon on va aller manger à la Marina on verra au retour. A la Marina on effectue les réservations pour mercredi pour passer une journée en voilier pour aller visiter les Saintes. On a choisi cette solution bien qu'un peu plus chère car c'est certainement une expérience de plus ni Olivier ni moi ne sommes jamais montés à bord d'un voilier. Nous déjeunons au bord de l'eau, salade niçoise pour glace (excellente) seront mon menu, Olivier fait dans le chaud avec des pâtes, heureusement il y a du rosé pour refroidir. Retour résidence et... pas d'eau. Que faire sinon une sieste. Au réveil miracle l'eau est là alors vaiselle, rasage et douche au menu. Maintenant que nous sommes propres nous pouvons aller à la piscine puis après nous être changé direction le bar ou Eric a fait de gros efforts pour approvisionner le bar en bière CORSAIRE. A la suite de cela nous partons pour l'appart où il est prévu un petit repas anniversaire avec des produits locaux, mais après trois whisky il faut se rendre à l'évidence qu'on a eu les yeux plus gros que le ventre et qu'on ne mangera pas tout il en restera pour demain soir.
Comme vous pouvez le constater nous vivons bien cela ne va durer, à suivre....
Ce soir visite de notre appart.








14 mai 2000

PISCINE

Dimanche, la circulation doit être calme sur roccade, nous descidons de retourner sur la route de la traversée pour aller faire une ballade en forêt. Nous voilà à la cascade des Ecrevisses, peu de choses mises en valeurs et au bout de 15 minutes on a fait le tour, j'ai même réussi à mettre le pied (gauche) dans la boue. Nous rerprenons la voiture pour nous rendre à la maison de la forêt, là à l'intérieur d'une baraque en bois, une jeune femme nous donne un plan avec un circuit de 1 heure l'autre de 15 minutes, comme nous n'avons pas d'eau dans nos sacs à dos on part pour le 15 minutes, c'est vrai qu'on se retrouve sous des arbres immenses, avec à leurs pieds des noms (à coucher dehors) qui pour moi n'évoquent pas grand choses, heureusement Olivier semble plus interressé!!!
Une fois le tour effectué et la cheville (toujours gauche) avoir tournée à deux reprises, nous retrouvons la voiture. Notre glacière renforme bien le déjeuner mais le peu d'espace prévu pour dejeuner est rempli par les locaux. Il est 14h00 nous faisons route vers la Marina, je sais qu'il a de la Corsaire bien fraîche (c'est pas toujours le cas, hein! Eric!) nous trouvons un coin pizza encore ouvert avec au menu 1/2 pizza salada à 49Francs, une fois installés la bière à la main on nous dis que cela n'est pas servi le dimanche, puis que comme il n'y a pas de cuisinier il n'y a pas de salade, et oui faut au moins un CAP cuisine pour la préparer! Bon pizza aux 3 fromages pour moi, quelques minutes plus problème il n'y a plus de chèvre, que faire mettre du rocquefort à la place et voilà c'est enfin parti pour le repas, arrive l'addition et là, mais ce coup ci c'est pas la faute du cuisinier, ils ne prennent pas la carte bleue, heureusement que pour une fois j'ai de l'espèce dans la poche.
On s'arrache de là, il est déjà bien tard et une petite sieste me semble la bienvenue, il sera déjà 18h00 quand nous arrivons à la piscine, aujourd'hui on cumulle tous les retards, même au bar c'est avec plus d'une heure sur notre horaire que nous y arriverons, de retard en retard le dîner ne sera servi qu'à 23 heures et mes yeux n'y resistant plus il faut me mettre au lit, bonne nuit à tous....





13 mai 2000

GOSIER

Bon c'est le week end (pour nous cela fait déjà une semaine que c'est week end! et oui le temps passe vite, mais n'y pensons pas), après un bon petit déjeuner, et oui un gros chien ça mange, et puis moi pour tenir toute la journée il me faut de bonnes bases. Nous avons décidé de faire un saut à Gosier car nous l'avions vu en début de semaine un jour férié et il y manquait l'animation. Il ne nous faut que 10 minutes en voiture, malgrès une route à l'entrée du village dans un état pitoyable. Une fois garé, nous partons à pieds à la visite du village, on commence par la plage c'est le plus facile, jusqu'à l'embarcadère pour l'ilet du Gosier où vu le nombre de voiliers aux alentours et la taille de l'ile, il doit y avoir foule au mètre carré!!! la plage c'est bien mais la ville est construite à flanc de falaise et c'est sous le soleil avec la langue pendante que nous remontons visiter le centre, toujours beaucoup de couleurs, mais les choses paraissent posées là comme elles peuvent et puis ma grande interrogation ce sont les déchets, avec la population résidente et les touristes, comment font-ils pour gérer les déchets. Quand on voit le nombre de véhicules en circulation, que font-ils des carcasses? sont-elles réduitent en petite masse de ferraille et retour en métropole? il me faudra voir cela une fois rentré pour avoir des réponses. Pendant que nous circulons à pieds, je m'apperçois que la ville est cablée pour la Télévision, moi on m'a envoyé dans des villes comme Nevers ou Chateauroux mais pas à Gosier, je pense que j'ai raté quelques choses!!! Sur les poteaux électrique, il y a parfois tellement de branchements que je plein les gars d'EDF pendant une intervention, les règles me semblent plus souples que chez nous et puis si le poteau tombe au prochain cyclone pourquoi se prendre la tête, par contre on pourrait peut être penser à enterrer les reseaux cela ferait gagner du temps pour les prochains cyclones et en plus la vue y gagnerait.
Bon pour les photos nous allons vous faire partager notre lieu de repos le soir après une journée de châleur et un passage à la piscine, et en attendant de nouvelles aventures bonnes soirée.
Pour nos amis Canadiens, demain nous prendrons des photos de fleurs locales elles sont super et poussent toutes seules, cool non???




Ces photos ont été prise au bar restaurant l'Astrolabe à l'interieur du village VIVA

12 mai 2000

POINTE A PITRE

Bonjour à vous peuple de métropole ou d'ailleurs (bonjour le Canada, Les E.U., l'Australie, etc...), nous sommes sur le pont un plus tôt que d'habitude car nous souhaitons prendre le bus pour nous rendre à Pointe à Pitre, j'ai pas envie d'aller me mettre dans la pagaille de la grande circulation. 11 heures, le bus nous prend devant l'entree du village et une demi-heure plus tard nous voilà place de la Victoire, nous en faisons le tour, là encore j'ai une sensation d'écrasement entre les batiments qui empêchent le vent du large de venir rafraichir la ville. Je ne parle pas des enseignes sur la place, ce sont les mêmes qu'en métropole, là encore on découvre des batiments dans un très mauvais état, heureusement il semble que certains soient en cours de restauration. A l'extrémité on trouve un truc bétonné avec quelque chose qui ressembler à une oeuvre d'art, c'est pas géant. On approche du marché, et les odeurs nous réveillent les narines, avec une dominante d'épices, c'est le curry qui l'emporte, puis nous pénétrons dans l'enceinte, fruits, poissons, poulets (sur pieds) sont légions.
Nous longeons la mer et nous retrouvons face au port de commerce, là le large s'offre à nous avec le vent et la sensation de calme, car pas voiture, de magnifiques bateaux de croisières sont à quai, pas trop grands mais s'en doute avec un confort apprèciable, il n'y qu'à voir les tables dressées sur la plage arrière pour rêver d'un départ immédiat.
Pour nous après un verre de jus de fruits, nous prenons la direction de notre rendez-vous avec Roxanne, avec qui nous devons déjeuner. C'est dans un restaurant climatisé que nous découvrirons des saveurs locales, sans oublier la langouste cuite juste à point. Nous parlons nous parlons mais il est déjà bientôt 16 heures et nous nous séparons, le temps passe trop vite. Retour place de la Victoire pour reprendre le bus de couleurs jaune vive. 40 minutes ce sera le temps qu'il nous faudra pour remplir nos narines de ces parfums sucrés et ennivrants des femmes d'ici. Nos yeux restent avec toutes ces images capturées, de femmes d'un âge avancé qui font leurs courses avec la charge portée sur la tête, de ces pêcheurs qui découpent à la machette le poisson au cul du bateau. De cela vous ne verrez point de photos, c'est l'intimité des habitants d'ici, alors venez les rencontrer pour vous remplir les yeux, le nez et les oreilles de ce qu'est la vie dans les iles.
A demain...







11 mai 2000

En route pour Basse Terre et le Parc Nationale

Bonjour, beau temps, alors direction à l'ouest, pour traverser l'ile de Basse-Terre en prenant par le Parc National, La route est magnifique avec une super végétation, nous faisons quelques arrêts dans ce qui ressemble à une montagne avec une foret type tropicale, nous franchirons le col Des Mamelles à la hauteur de 768 mètres, puis c'est la descente vers la mer, mais là c'est que ça devient moins bien, nous sommes relativement loin du littoral, la route n'est pas exceptionnelle et quand au détour d'un virage vous appercevez un joli endroit, il n'y pas de place pour se poser. Nous faisons une halte dans la commune de Deshaies mais là encore un peu de déception, la mer n'est pas visible car il y a pleins de constructions en bord de mer, certaines ont soufferts du dernier cyclone, là encore il faudrait de la remise en ordre pour donner plus d'ouverture vers la mer.
Ne trouvant rien de bien interressant, nous reprenons la route de Pointe à Pitre derrière de nombreux tracteurs (on croirait ne pas avoir quitté la Vendée!) avant de nous retrouver sur les bords de la Marina pour déjeuner. Pas de photo des lieux car rien de transcendant.
Par contre comme promis, les photos de notre bar préféré l'Astrolabe à l'intérieur du village. Arrivée à ce stade, j'ai la sensation que les gens qui viennent en vacances ici, vont principalement dans des complexes touristiques avec accès direct à la mer et ils ne bougent que peut de leur site, il n'y a que les locaux qui le week end bougent pous se rendre sur les plages du côté de St Anne et St François.
Bon demain nous avons rendez vous avec Pointe à Pitre, à demain






10 mai 2000

En route pour l'aventure.

Bonjour à tous nous voilà repartis pour de nouvelles aventures à la découverte de l'ile de la Guadeloupe. Encore une bonne nuit au frais, heureusement qu'il y a la clim, cela change de nos nuits sur les bateaux vétustes à Djibouti! Nous prenons la direction de St Anne (cap à l'est) dès l'entrée du village nous trouvons à nous garer juste avant la caserne des pompiers qui sont dans leur caserne toute ouverte sur la mer. Le front de mer est rempli de différents marchands, fringues et alimentaire, quelques camions s'arrêtent (pendant que la circulation derrière attend) et le marchand leurs apportent de la canne à sucre préparée dans des sacs plastiques. Nous appronchons de la plage où sèche quelques vieux sous un soleil radieux. A propos de vieux St Anne est le siège du Club Med et vu l'époque de l'année et bien on peut dire qu'ils sont présents (Je confirme ils sont pas tous à la Mondiale, voir culture pub sur la M6). Le long de la plage on trouve des camions snacks qui proposent à déjeuner. Nous nous décidons de retrourner vers la Marina où une bière bien fraîche nous attend, le menu parait sympa c'est parti pour le déjeuner face à la mer. Vous allez me dire mais à part boire manger dormir ils font quoi? et bien rien! oui oui rien! c'est cela les vacances, pas de contrainte. Retour résidence, courses Cora, piscine, douche et ouverture du bar, oui j'ai promis les photos c'est pour demain, ho calmos on est en vacances on fait ce qu'on peut et puis il fait chaud....
Ha! pas chez vous, en plus il y a des orages et il pleut, pas de chance mais on pense à vous... c'est déjà bien non?
Et après le bar vous savez quoi? et bien appéro dans le studio et dîner, puis bonne nuit et à demain...






9 mai 2000

On visite !

Bonjour monde cruel, j'ai super bien dormi (peut-être le whisky!!!) ou tout cas j'ai la pêche, petit déj et les chiens sont en route pour CORA (pour ceux qui ne connaisse pas, c'est une enseigne de super et hyper-marché, là où travaillait Olivier à Colmar, ils ont été plus ou moins repris en actions par Carrefour et pour en finir, un des fils du groupe à monter sur le net le magasin virtuel HOURA avec livraison à domicile.
En tout cas ici on trouve tout comme en métropole, avec une petite augmentation de prix si vous prenez des produits frais venus par avion, autrement cela reste très correct, à l'exception du prix de l'immobilier mais cela fera l'objet d'un autre article!
Bon le frigo est plein nous non on peut donc conduire jusqu'à la Marina où nous découvrons un petit lieu bien sympa et animé là le coin me plait bien, on prend un verre (la biere locale que nous buvons c'est de la Corsaire 33cl pour un prix de 13 à 15Frs soit 2 Euros maxi et oui les enfants il va bien falloir si mettre c'est pour dans 19 mois maintenant)
Déjeuner à la résidence, sieste au frais promenade à pieds aux allentours puis piscine et ouverture du bar à 18 heures, bar qui se trouve dans la résidence et qui fait partie du restaurant L'ASTROLABE ( On y mange de fabuleux Columbo) c'est autre chose que la "paillote" à Olonne (Mille excuses André mais c'est vrai!) Jeudi soir je ferai des photos pour vous montrer cela.
Bon c'est pas le tout mais on va passer à table, au menu salade de poulet/riz/tomates, rosé de provence. Bonne nuit...






8 mai 2000

On prend nos "marques" !

C'est pas encore les yeux grands ouverts mais après une nuit de repos cela va un peu mieux pour moi et beaucoup mieux pour Olivier. Notre kit de survie nous permet de prendre le café avec du cake, la douche et hop il faut trouver quelque chose d'ouvert pour faire les courses, direction la Marina ou un petit super marché nous permet de prendre le necessaire pour demarrer le séjour.Retour résidence et une fois le rosé au frais on prend la direction de Gosier à environ 5 kms, le paysage est super et nous prenons un verre en terrasse d'un bistrot à caractère local avec un super acceuil.Déjeuner à l'appart sieste un retour twingo pour aller faire un tour du côté de St François, là je comprends ma douleur, on dirait que tout le monde a rendez vous au même endroit et c'est pas triste pour 60kms aller-retour et bien il a fallu trois heures, vous avez tout compris, je veux rester à la maison, avec un verre à la main.Soirée bière à la main à la "paillote locale" et dîner at home une bonne nuit de sommeil pour nous deux. A demain...ci après quelques photos de Gosier (non pas le notre!)










7 mai 2000

Direction Pointe à Pitre

Et c'est parti direction ORLY Ouest, arrivée au comptoir un monde fou, après 3/4 d'heure d'attente nous voilà en pocession de nos cartes d'embarquement nous pouvons donc aller boire un verre car l'emarquement est prévu pour dans 1 heure, heure qui passe vite puis embarquement à bord du 747 par navettes bus, là un problème technique nous retarde de 15 minutes mais nous décollons quand même. Le vol sans problème, repas, film nr1 puis film nr 2 et collation, nous voilà en vue de Pointe à Pitre après 8 heures de vol. Formalités expresses à la sortie et récupération de la voiture, direction le Village VIVA que nous trouvons assez rapidement il faut dire qu'avec mon flaire!!!
A peine les bagages posées, on met les poils au soleil et faisons quelques photos prisent de notre balcons. On est un peu KO alors vite il est 18 heures on va prendre la direction du bar pour quelques bières et puis le dîner créole avec un bien bon rhum en entrée et du rosé pour faire descendre le boudin antillais. Les yeux ont des faiblesses vite au lit bonne nuit les petits.








6 mai 2000

VACANCES EN QUADELOUPE

GUADELOUPE VACANCES PRINTEMPS 2000
Samedi 6 mai 2000, on sent une certaine pression car pour un samedi nous sommes debout avant 8 heures du matin ce qui pour nous est un record!!!
Après avoir fait trois ou quatre fois le tour de la maison à la recherche de quelque chose que j'aurai pu oublier avant le départ,
la sonnette de la maison retentit, c'est Annie la voisine qui vient nous chercher pour nous emmener à la gare en voiture.
Echange de quelques paroles avec encore les pensées de dernière minute "du voyageur stressé" qui se dit j'ai certainement oublié quelque chose.
12 heures 30 le fameux TER (Train Express Régional) arrive dans notre gare et nous y prenons place, direction Nantes.
Au passage à La Roche sur Yon, j'ai suis descendu rapidement sur le quai pour aller chercher une boite de coca au distributeur
de boissons fraiche, histoire de savourer un petit whisky-coca avant d'entammer les casses-croutes.
Deux tournées plus loin et le ventre plein, nous voilà à Nantes pour un changement rapide de train ce coup-ci gamme au dessus c'est
un TGV (Train à Grande Vitesse) pour rallier Paris. La voiture bar nous attend en voiture 14 pour le café
(Prix du café 12 Francs soit environ un peu moins de deux Euros, et oui avec nous c'est aussi de la culture!)
Les voies qui nous conduisent vers la capitale sont par endroits sous des trombes d'eau car les orages menacent tout autour de Paris.
Malgrès tout, le soleil est encore présent à notre arrivée et une fois les sacs sur le dos, direction la place de Denfer pour y prendre le OrlyBus.
A peine à bord, la pluie nous rejoind. 16H50 le bus va se jetter sur le périphérique et il ne nous faut que peut de temps pour rallier
Orly Sud ou à peine arrivée nous prenons une navette des Aéroports de Paris (Gratuite!) pour nous rendre à l'hotel Ibis.
Prise en charge de notre clef de chambre contre prise en charge de notre numéro de carte bancaire!!!
Nous voilà enfin proche de l'avion. Je mets en place le micro-ordinateur car hier le vol 3520 pour Pointe à Pitre a été annulé
et pas de chance celui de samedi aussi. Par contre ils en prévoient deux pour dimanche, on a peut etre tiré le bon numéro!
Il n'est pas tard et nous partons à la visite des deux aérogare le Sud et le Ouest, retour hotel appéro, car il reste des "munitions",
puis diner au resto de l'hotel les plats sont en provenance du Mexique et c'est bon. Retour à la chambre mais problème il y a beaucoup
de bruit car un groupe est en céminaire et avec le vin ils ont de plus en plus de voix. La nuit sera donc courte et le matin après le petit-dej,
au moment de régler la facture je fais des remarques à la direction qui veut nous offrir les petits-dej qu'on n'a déjà pas payés alors on dit que non mais une autre fois...